Connaissez-vous le konjac ? Une fibre miraculeuse !

Partager - Facebook Lien

Personnellement, quand je voyais ces barquettes de konjac dans les rayonnages, je passais devant en faisant une moue, car cette racine appelée Amorphophallus konjac, était conseillée par le fameux docteur Dukan. Le régime Dukan ayant fait ses ravages je ne pouvais pas accepter un de ces produits, non ? Puis, un jour j'ai essayé. Vous savez que j'expérimente tous ce que je vous conseille. D'ailleurs, certains me reprochent de faire de la publicité pour des marques ou des laboratoires. Seulement, je ne vois pas comment je peux vous parler d'un produit sans vous citer l'origine du fabricant ou autres. Je n'ai aucun conflit d'intérêt avec les produits que je conseille, sauf le Vitaliseur bien sûr, que j'emporterai sur une île déserte si je devais avoir un seul produit à emporter… Cela étant dit, je vais tenter de vous expliquer ce qu'est le konjac, à quoi il sert, et comment l'utiliser.  

Qu'est-ce que le konjac ?

C'est une racine utilisée depuis plus de 2000 ans par les Japonais qui l'utilisent comme n'importe quel légume ou sous forme transformée en bloc nommé konnyaku ou sous forme de pâte nommée shiratakis.

Elle fait parti de la même famille que le yam tout en n'ayant pas les mêmes propriétés. Son rhizome peut peser de 3 à 4 kg. Il existe plus de 130 espèces différentes poussant en Asie.. Les chinois l'utilisent plutôt comme remède médical sous le nom de Moyu ou Juruo.

La littérature nous raconte qu'il fut importé de Chine vers le VIe siècle en tant que remède médicinal. Les moines bouddhistes lui prêtaient de nombreuses vertus comme celles de soulager la toux, d'apaiser les brûlures, ou de réchauffer les pieds et les doigts gelés quand on les plongeait dans une eau chauffée avec du konjac. Au XIXe siècle les Japonais ne pouvaient plus s'en passer et en mangeaient au moins 2 fois par semaine et l'emploient encore aujourd'hui comme ils le feraient pour le tofu ou l'agar-agar.

Il a toujours été employé pour nettoyer le système digestif de toutes les substances irritantes et de tous les poisons afin de le maintenir sain. Ce qu'on peut affirmer aujourd'hui, c'est que c'est un aliment qui ne contient aucun risque et même les autorités ont validé son effet coupe-faim et anti kilos.  


Quelles sont ses propriétés ?

Le konjac contient une fibre exceptionnelle appelée le glucomannane. C'est une fibre soluble, la plus visqueuse que l'on connaisse quand on la plonge dans un liquide. Elle forme un gel visqueux qui peut absorber jusqu'à 100 fois son poids en eau ce qu'aucune fibre ne peut faire. En quoi est-ce intéressant ? Tout d'abord cela peut remplir votre estomac avec 3 à 6 calories pour 100g mais, ce qui est intéressant c'est que ce gel est un piège pour les graisses et les sucres. C'est la raison pour laquelle les scientifiques l'étudient pour ses bénéfices minceur comme pour ses bénéfices santé. On peut comparer les fibres du konjac à la pectine qu'on trouve abondamment dans la pomme et certains agrumes.. Cependant les performances du konjac sont bien supérieures. C'est la source naturelle la plus riche en fibres non irritantes. Elle peut même être utilisée par les personnes ayant un syndrome du colon irritable ou tout autre maladie du tube digestif et surtout de l'intestin.

Cela fait des décennies qu'on insiste sur l'importance de consommer des fibres. On a compris seulement depuis une quinzaine d'années que ces fibres nourrissaient le microbiote. Les recommandations nous parlent de consommer 30 à 35 g de fibres par jour dont au moins 10 g de fibres solubles. Or en général, nous en consommons à peine la moitié. On connaît les conséquences : surpoids, diabète, cancer etc. 

Il existe 2 formes de fibres :

Les fibres insolubles qui ne se solubilisent pas dans l'eau et restent intactes en traversant notre corps sans être absorbées et qui finissent par balayer les intestins au passage. Cela facilite le transit intestinal. Les pruneaux, les figues, les légumineuses sont connues pour leur richesse en fibres insolubles. Mais quand vous avez un intestin irritable vous les sentez passer !

Les fibres solubles qui forment un gel en se mélangeant à un liquide et qui possèdent de nombreuses propriétés métaboliques : elles ont le pouvoir de régulariser le cholestérol, le sucre sanguin et ont le pouvoir d'aider à maigrir avec leur effet coupe-faim. Les chercheurs ont démontré que si l'on mélangeait 4 g de konjac (glucomannane) à l'alimentation on divisait par 2 le pic glycémique! Quand on connaît la montée du diabète et de l'obésité, cette fibre devient un allié essentiel pour notre santé. Et ce qui est incroyable c'est qu'il contient 3 à 6 calories quelle que soit sa forme. Quand on sait que le score le plus élevé en fibres solubles est l'avoine qui contient 14 % de fibres, le konjac, lui, en apporte 64 %. C'est le champion du monde. Ne contenant ni protéines, ni levure, ni gluten, ni soja, ni maïs, ni œufs, ni lactose, ni amidon, ni additifs, il n'est en aucun cas allergisant et même il renfermerait certaines molécules comme les glycosylcéramides, si utiles pour les personnes souffrant d'eczéma et de peau atopique. Peut-être sera-t-il dans les années à venir conseillé comme anti allergique pour la peau!

Les vegans peuvent l'utiliser dans leurs recettes en remplacement des œufs. Par exemple 2 œufs correspondent à 1,5 g de poudre de konjac diluée dans 100 ml d'eau.

Les femmes enceintes ou allaitantes peuvent l'utiliser sans risque car les japonaises le font depuis 2000 ans, même si aucune étude en Occident n'a été réalisée. Le docteur Dukan a utilisé le konjac car il connaissait ses propriétés d'amaigrissement remarquables. En effet le konjac piège les sucres et les graisses et permet d'éliminer de nombreuses calories de notre assiette. Une étude démontre que des obèses ayant pris 1 g de glucomannane avant chaque repas pendant 8 semaines ont perdu 2,5 kg tout en ne modifiant pas leurs habitudes alimentaires. Si vous mangez paléobiotique* comme je vous le conseille avec en plus un petit peu de konjac vous aurez des résultats exceptionnels.   

Les effets santé du konjac sur le système digestif

Sa haute teneur en fibres permet de régulariser le transit. Sa richesse en prébiotiques lui confère un réel atout santé pour le microbiote. En effet, les prébiotiques sont la nourriture essentielle de nos bactéries intestinales en charge de notre digestion et de notre système immunitaire. Découpé en minuscules molécules, les industriels ont observé ses effets prébiotiques sur les bifidobactéries et les lactobacilles. Des études sont en cours car cela peut rapporter gros.

En effet, les fibres du konjac, en fermentant dans notre intestin, produisent des acides gras à chaînes courtes, comme l'acide butyrique qui est un anti-inflammatoire, anti colite et anti cancer du colon, du propionate qui, à dose physiologique, fournit de l'énergie et aide à équilibrer la glycémie et une grande quantité d'acétate dont les effets sont comparables aux propionates. Son effet anti mauvais cholestérol est maintenant démontré. Une étude montre qu'en consommant 10 g de glucomannane par jour fait baisser le taux de cholestérol d'environ 11 % en 3 semaines. Si on l'associe à 1,08 g de phytostérol, qui est un composé naturel anti cholestérol présent dans certaines plantes et qui réduirait l'hypertrophie bénigne de la prostate, la baisse du cholestérol atteint 17 %. D'autre part le konjac diminue également le taux de triglycérides. Mais il faudrait en consommer 10 g par jour ce qui beaucoup. N'en abusez pas. Mangez en 3 fois par semaine ce sera bien suffisant.

Enfin, le konjac a montré qu'il améliorait la sensibilité à l'insuline et qu'il pouvait lutter contre le diabète de type 2 surtout en l'associant au ginseng. N'allez pas croire que vous pouvez vous bourrer de produits sucrés associés au konjac pour éviter cette maladie. En revanche utilisé comme outil de prévention je ne peux que le conseiller. Attention toutefois à ne pas cumuler les plantes anti glycémie comme le fenugrec, le gingembre, l'éleuthérocoque, la cannelle ou le ginseng. Les effets pouvant être cumulatifs vous pourriez provoquer de l'hypoglycémie qui peut être dangereuse pour les diabétiques. 

Le konjac peut-il empêcher l'absorption des vitamines et des minéraux ?

A priori, les chercheurs se sont posés la question puisqu'il était capable de piéger des graisses et le cholestérol, il pourrait également piéger de bons éléments comme les vitamines, les minéraux et les bonnes graisses. Une étude démontre que le konjac n'empêche pas l'absorption du fer. On peut en déduire qu'il en va de même pour les autres minéraux et vitamines. Les études n'étant pas poussées, je conseille de prendre ses compléments alimentaires comme les oméga 3, le magnésium, le zinc, l'iode etc. à un repas ne contenant pas de konjac. 2 précautions valent mieux qu'une…

Comment fabrique-t-on le konjac ?

La racine est cuite, séchée puis moulue pour obtenir la farine de konjac. On la mélange ensuite à de l'eau de chaux, sur les étiquettes on peut lire hydroxyde de calcium, c'est-à-dire du calcium extrait des coquilles d'œuf avec de l'eau afin d'obtenir une texture comme de la gelée pour contrecarrer l'amertume naturelle et végétale. Ce mélange est mis à bouillir puis refroidi et présenté en bloc. C'est tout.   

En France, on le trouve principalement sous 3 formes :

– en bloc, il ressemble à un bloc gélatineux appelé konnyaku. C'est le konjac alimentaire employé depuis des milliers d'années par les asiatiques.

– En vermicelles comme des tagliatelles ou bien sous forme de grains de riz. Personnellement j'aime bien cette présentation car je peux la mettre dans de nombreuses préparations.

– En poudre dans les magasins de diététique. Il est prescrit pour les troubles du transit car c'est un merveilleux équilibrant. Mais il est également faire magnifique coupe-faim et il évite les crampes d'estomac.

 – Il est très utilisé dans l'industrie agroalimentaire comme épaississant sous le nom de l'additif E 425.  

Combien ça coûte et où le trouver ?

Autour de 2 € ou 3 € dans les épiceries japonaises ou au rayon diététique ou médecine d'ailleurs dans les grandes surfaces. Il y a des sites Internet ou on le trouve en gélules ou en poudre www.onatera.com ou www.nu3.fr, www.francois-nature.fr

Personnellement je préfère le consommer dans ma cuisine dans des sauces, dans des potages, à la place du riz, ou même cuisiné comme des pâtes avec un peu de beurre cru ou une sauce tomate. Le konjac n'a aucun goût. C'est la raison pour laquelle vous pouvez l'incorporer à n'importe quelle préparation. Vous pouvez même faire des desserts gélatineux en mixant avec des fruits. Sa consistance un peu caoutchouteuse peut surprendre, mais vous vous y ferez très rapidement Je le commande sur ce site www.cleanfoods.fr . On peut le trouver sous forme de lasagne, de noodle, de riz, de spaghetti etc. c'est un des rare konjac qui ne contient que de l'eau, du konjac et du calcium OH-2 qui est un stabilisant naturel. Chez les autres il y a souvent des additifs et même de l'avoine chez la marque Gayelord Hauser.


Une petite recette simple

Risotto de champignons de Paris

  • 150 g de champignons de Paris un sachet de konjac de riz
  • 4 gousses d'ail
  • 3 cuillères à soupe de crème de brebis ou bien pour les Vegan 5 cuillères à soupe de crème de coco
  • une cuillère à soupe de tamari

Cuisez les champignons de Paris épluchés et non coupés 6 minutes à la vapeur dans le Vitaliseur.

Pendant ce temps ouvrez le sachet de konjac, rincez le sous le robinet puis plaçez-le dans une casserole d'eau frémissante et laissez frémir une minute.

Égouttez le ensuite dans une passoire.

Une fois cuit, mixez vos champignons dans un blender avec l'ail cru. Si vous supportez mal l'ail cru, placez-le une minute à la vapeur.

Mélangez dans un récipient du Trio céramique les champignons mixés grossièrement, le riz de konjac ajoutez le tamari et la crème, mélangez et réchauffez le tout sur le tamis du Vitaliseur.

Si vous voulez faire de plus grosses quantités, vous utiliserez la soupière et vous ferez de même au bain-marie.

Ce risotto peut accompagner des volailles, des poissons, et même être ajouté dans un potage de courge pendant l'hiver. Régalez-vous!

Marion Kaplan 

- Konjac anti kilos -de Anne Dufour et Carole Garnier aux éditions Leduc

*Paléobiotique aux éditions Thierry Souccar

9 / 05 / 2019

Sur le même sujet