Les produits laitiers nous fatiguent

Cette polémique est constante : certains sont pour et d’autres contre. Pourtant, les produits laitiers fatiguent notre organisme, dépriment notre système immunitaire et occasionnent beaucoup de douleurs. Je suis fatiguée de tous ces discours contradictoires. Je vais tenter de vous donner des arguments, afin que vous vous fassiez votre propre opinion.

Mon premier conseil : Tester pendant un mois minimum, une alimentation sans gluten ni laitages ni sucre. Et oui, il faudra en passer par là pour changer vos croyances par rapport aux produits laitiers.

gabin

Tester pendant un mois minimum, une alimentation sans gluten ni laitages ni sucre.

« Je boirai du lait le jour où les vaches mangerons du raisin. »

Toulouse Lautrec

Je vous rassure : j’adore les produits laitiers ! J’en ai mangé toute mon enfance, je me délectais de lait concentré sucré, de bouillie au lait, de riz et de semoule au lait , de pâtisseries toujours chapeautées d’un peu de crème fraîche ou de crème Chantilly et bien entendu je ne pouvais pas terminer un repas sans un bon yaourt sucré avec un quignon de pain que je tenais au creux de ma main ce qui irritait fortement ma mère.

C'est si bon les produits laitiers ! Ça fait grandir et en plus ça te donne des os solides !

Je suppose, que c’est ce que vous avez entendu toute votre enfance et même, si vous avez le même âge que moi, (bientôt canonique, je fais partie des seniors).

Certainement votre gynécologue, si vous êtes une femme, ou votre médecin généraliste pour un homme, va vous conseiller de consommer au moins 3 produits laitiers par jour sinon vous risquez l’ostéoporose. N’est-ce pas ?

Comment les laitages entraîne de l’ostéoporose ?

Il faut comprendre une chose : c’est que, si les vaches donnent du lait c’est qu’elles ont eu un veau. Dès qu’elles ont mis bas, on leur retire tout de suite leur petit veau, et on les reinsémine artificiellement afin qu’elles en aient un autre. Et ainsi de suite pendant toute leur vie de bonne vache laitière.

Leur lait contient un niveau élevé d’hormones femelles (œstrogènes et progestérone), car on continue à prélever leur lait dans la 2e moitié de leur gestation, moment où les hormones femelles sont à leur niveau le plus élevé.

Pour comprendre pourquoi nous avons ou non les os solides, il va falloir faire un petit peu de technique : on va parler de 2 types de cellules, les ostéoblastes et les ostéoclastes.

Les ostéoclastes sont les cellules qui détruisent le vieil os et les ostéoblastes les cellules qui bâtissent les nouveaux os.

Plus vous consommez des produits laitiers, plus vous activez ce processus d’élimination et de régénération. Seulement notre stock d’ostéoblastes est limité. Et si vous avez consommé beaucoup de produits laitiers dans la première partie de votre vie, vous risquez de ne plus avoir assez de stocks d‘ostéoblastes pour régénérer vos os quand vous serez dans un âge avancé. De plus, à la ménopause, la chute brutale des œstrogènes vous fait fabriquer plus d‘ostéoblastes car l’activité des ostéoclastes augmente. Ce processus achève d’épuiser vos stocks.

Ne croyez pas que vos os sont comme de la pierre, durs comme du bois et qu’ils font partie d’une structure statique pour la vie ! C’est tout le contraire. L’os se régénère en permanence !

Tous les jours vous détruisez du vieil os et vous en fabriquez du nouveau. Tous les 10 ans vous avez complètement régénéré tous vos os. D’ailleurs, le docteur Nawrocki nous confie que ce serait toutes les 3 semaines que notre os serait régénéré.

Le lait maternel ou le lait animal ?

Tout le problème vient du fait que notre premier aliment est le lait de notre mère. Il nous nourrit, nous fait grandir, en un mot il est adapté à notre bien-être. Si on revient à notre chasseur-cueilleur, celui-ci ne consommait pas de produits laitiers autres que celui de son espèce. Il ne pouvait pas le conserver, et c’était donc le petit de l’animal qui s’en délectait. N’oubliez pas que nous étions tous nomades !

Aujourd’hui nous sommes tous sédentaires. Cette sédentarisation a bouleversé nos habitudes alimentaires.

Grâce à la pasteurisation et à la technique U.H.T. on a pu conserver le lait. Un lait mort, dont les bonnes bactéries ont été tuées par la chaleur et la technique de conservation. Ce lait ne fermente plus il pourrit. C’est un lait impropre à la consommation.

Mais comme l’être humain est plein de ressources, il a inventé, certainement par hasard, la fermentation. C’est ainsi que tous les fromages sont nés.

Nous ne sommes pas faits pour digérer le lait

digerer

Depuis la nuit des temps, tous les mammifères que ce soient les chiens, les chats, les cochons, les rats, les chimpanzés, etc… perdent leur capacité à digérer le lait, dès l’âge adulte.

Pourquoi ? C’est à cause de la chute de l’activité de la lactase, l’enzyme permettant la digestion du lait, que le lait est indigeste..

On voudrait vous faire prendre des médicaments pour digérer le lait alors qu’il est impropre à la consommation d’un adulte !

Quand j’étais petite, j’avais trouvé un petit oiseau tombé du nid, et j’ai voulu le sauver. Je lui ai donné du pain et du lait. Le lendemain il était mort. Foudroyé. J’avais aussi un chat. Et un jour je lui ai donné un bol de lait. Il a eu la diarrhée toute la nuit. Et j’ai même connu un chat qui est tombé dans un coma diabétique.

Mais si on réfléchit :

Est-ce que les vaches boivent du lait ?

Connaissez-vous dans la nature un animal qui boit le lait d’une autre espèce ?

Question de bon sens…

Le problème du lactose

Le lactose est un sucre. Les laits de vaches, de brebis, et de chèvre en contiennent. Comme 70 % de la population ne supporte pas le lactose, celui-ci va être métabolisé par vos bactéries intestinales, vous allez fermenter, et produire des gaz toxiques comme l’hydrogène, le méthane, et pire le méthyle acétate. Ces toxines vont affecter votre système nerveux, votre foie, votre système cardio-vasculaire mais aussi vos muscles et on a observé une baisse du système immunitaire.

lactose

Quels sont les symptômes de l’intolérance au lactose ?

Tous les troubles digestifs (douleurs, ballonnements, flatulences, diarrhée, constipation, nausées, vomissements), tout ce qui liés aux douleurs (migraine, vertiges troubles de la mémoire, manque de concentration, mais aussi douleurs osseuses, douleurs musculaires, raideur, troubles articulaires) et tout ce qui est inflammatoire (acné, cystites, troubles gynécologiques, fibromyalgie, sinusites, tous les troubles O.R.L., toutes les allergies, …)

Le problème, c’est que même si vous supprimez les produits laitiers, et que vous ne faites pas attention à toutes les préparations qui contiennent du lactose, vous risquez d’avoir les mêmes problèmes. En effet, l’industrie agroalimentaire adore le lactose car il a un pouvoir sucrant inférieur aux autres sucres et a l’avantage de ne pas être dégradé par les levures. Il est utilisé pour fixer les arômes, pour émulsifier des préparations, pour favoriser les réactions de brunissement du pain, des gâteaux industriels, des chips, et il est également ajouté à toutes les charcuteries, même bio, et il sert d’excipient à de nombreux médicaments, même les remèdes homéopathiques.

Le problème de la caséine

La caséine est une protéine comme le gluten. Elle est présente dans le tous les laits animaux (vache brebis chèvre) et elle colle, tout comme le gluten. D’ailleurs pour ceux qui font du bricolage, vous trouviez dans les quincailleries des colles à base de caséine !

Chez les personnes sensibles, ces protéines ne sont pas digérées convenablement et se transforment en substance dont la structure chimique est proche de celle des opiacés, comme la morphine et l’héroïne. De nombreuses études ont montré que les peptides du gluten et de la caséine (glutéomorphines et casomorphines) étaient présents dans l’urine des patients atteints de schizophrénie, d’autisme, de psychose, d’épilepsies, de mongolisme, de dépression et de maladies auto-immunes telle que la polyarthrite rhumatoïde. Il semblerait que ces opiacés traversent la barrière hémato encéphaliques et comme le fait la morphine ou l’héroïne, bloque des zones du cerveau.

Vous avez dû remarquer combien il est difficile à des personnes consommant beaucoup de produits laitiers et de pain, de s’en passer. C’est une drogue !

Éliminer ces aliments de son alimentation, correspond à un vrai sevrage, c’est pourquoi les industriels jouent sur les mots. Car leur problème, c’est que s’ils retirent la caséine du lait, cela revient à retirer le lait tout court ! C’est pourquoi, ils insistent sur le lactose, afin de pouvoir vendre des laits sans lactose…

Les cœliaques et les produits laitiers

Durant mes recherches, j’ai toujours été interpellée par le fait qu’on autorisait les produits laitiers bovins aux malades cœliaques. Nombre d’entre eux, ayant une paroi intestinale souvent poreuse, contractent des maladies auto-immunes malgré la suppression du gluten. N’hésitez pas à regarder nos articles sur le régime sans gluten.

ceoliaque lait

Carnet de santé

  • Recevez notre gazette santé chaque semaine

  • 95 degres
  • 95° votre référence santé ! Tagliatelles de courgettes

  • Pub Vitaliseur
  • FacebookTwitterTumblrPinterest GooglePlusInstagram
  • Je partage cette information avec mes amis