Initiation à la détox

detox

Les aliments à supprimer durant cette phase

Lisez cette liste sans vous émouvoir : ces aliments ne sont pas vos raisons de vivre, juste de mauvaises habitudes dont il vaut mieux vous débarrasser pour devenir vraiment vous-même. Et si vous avez besoin de vous motiver, n’hésitez pas à relire mes articles sur les céréales, le sucre et les additifs et contaminants alimentaires. Vous allez donc supprimer :

-       tout ce qui contient des céréales, avec ou sans gluten : blé, orge, seigle, kamut, épeautre, petit épeautre, maïs, riz, millet, amarante, avoine.

-       Toutes les légumineuses : pois chiches, lentilles, haricots, soja, cacahouètes, fenugrec

-       Tous les sucres raffinés : sucre blanc ou brun en poudre ou en morceaux, cassonade, ainsi que le sirop d’érable, le sirop d’agave, le miel et le fructose

-       Tous les édulcorants de synthèse (aspartame)

-       Le lait et tous les aliments contenant du lait : vache, brebis chèvre

-       Toutes les margarines

-       Tous les plats industriels salé et sucrés

-       L’alcool

-       Le chocolat

-       Les pommes de terre

-       Les amidons de maïs, de pommes de terre, de tapioca.

cereales et pains

Les aliments autorisés

 

Les rois de cette étape, ceux que vous pouvez consommer à satiété, ce sont tous les légumes de saison biologiques ou provenant d’une AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne), à consommer crus ou cuits à la vapeur douce, ainsi que les fruits à index glycémique moyen et bas.

 

Que penser des fruits ?

 

Les gros fruits bien juteux et bien sucrés n’existaient au temps du Paléolithique. De plus, ceux qu’on nous propose aujourd’hui sont souvent cueillis avant d’être mûrs, ils contiennent donc moins de vitamines et sont beaucoup plus acidifiants. Privilégiez les baies comme les framboises, les groseilles et les mûres, ainsi que les fraises et les fruits à index glycémique bas : la pomme fraîche, l’abricot frais, le pamplemousse, le raisin, la banane pas trop mûre, le kiwi ; la poire et l’orange. Vous pouvez manger un de ces fruits par jour, mais pas plus.

En revanche, je vous recommande d’user et d’abuser du citron. Vous pouvez aussi consommer les jus frais suivants (sans y ajouter de sucre) : jus de pomme, jus de pamplemousse, jus d’orange et jus de tomate.

A ces fruits (en petite quantité) et ces légumes (en bonne grande quantité) de saison, vous pouvez ajouter, pour les accompagner ou les accommoder :

-       tous les produits issus de la noix de coco : graisse, pulpe râpée, lait et crème.

-       Les graisses naturelles : huile d’olive, huile de coco, beurre clarifié cru biologique, huile de noix, huile de lin, huile de bourrache, huile d’avocat, huile de chanvre, huile de noisette, graisse de canard ou d’oie.

-       Les aliments fermentés : choucroute, légumes lacto-fermentés, yaourts au lait de coco, kombucha, kéfir de préférence de chèvre ou de brebis, miso de riz, tamari sans gluten

-       Les bouillons de viande ou de poisson maison, appelés aussi « fonds »

-       Tous les poissons et fruits de mer

-       Toutes les volailles biologiques

-       La viande de petits mammifères élevés de façon irréprochable

-       Tous les vinaigres biologiques

-       Toutes le herbes fraîches : basilic, ciboulette, estragon, menthe, origan, persil, thym, romarin, sauge

-       Toutes les épices : curcuma, cannelle ; curry, paprika, piment, gingembre, ginseng, aneth

Coconut with coconut oil, water, sugar and flakes

-       Les condiments naturels : cornichons, moutarde biologique, tartares d’algues

-       Les œufs biologiques de poules, d’oie et de cailles

-       Les oléagineux : noix en tous genres (de Grenoble, de macadamia, de pécan, de cajou, du Brésil), amandes, noisettes, graines de lin, graines de sésame, graines de chia, pistaches, châtaignes, graines de courge, graines de tournesol, pignon de pin, avocat, olives

-       Les champignons

Les sucres naturels sont à consommer en petites quantités. Ceux à privilégier sont le sucre de fleur de coco et le xylitol (sucre de bouleau). La stévia peut être utilisée mais elle laisse un goût amer. Attention au sirop d’érable, au sirop d’agave, au miel et aux sucres complets qui ont un index glycémique plus élevé et qui doivent être évités durant cette première étape.

paléo selon Marion Kaplan

Vous le voyez, il reste beaucoup d’aliments à consommer. Mais on a si souvent la mauvaise habitude de consommer toujours la même chose (du pain, des biscottes, des pâtes, des pizzas, des viennoiseries, des céréales…) qu’on a plus assez d’imagination pour préparer des repas avec ces aliments naturels. De plus, vos placards sont sans doute bourrés de produits interdits. Donnez-les au Restos du Cœur ou bien organisez une « placard partie » avec vos amis ou vos voisins afin de faire place nette. Je sais que cela constitue un bouleversement et que vous devrez apprendre à faire vos courses différemment, mais une fois cet apprentissage réalisé, tout sera beaucoup plus simple.

 

Extrait du livre Paléobiotique de Marion Kaplan

Carnet de santé

  • Recevez notre gazette santé chaque semaine

  • vidéo recette sans gluten
  • 95° votre référence santé ! Tagliatelles de courgettes

  • Pub Vitaliseur
  • FacebookTwitterTumblrPinterest GooglePlusInstagram
  • Je partage cette information avec mes amis