Carnet de voyage

Il y a plusieurs mois, j’ai été invitée à participer au premier « Sommet de la santé globale et du développement personnel de l’océan Indien » qui a eu lieu du 25 au 27 septembre à l’île de la Réunion à la Saline les bains. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand on me parle des tropiques, des beaux lagons bleus turquoise, et les cocotiers, je n’hésite pas. Jusqu’au dernier moment je me demandais si ce sommet aurait bien lieu car il y avait 65 intervenants venus du monde entier et je connais les coûts de ce genre de manifestation. Eh bien, il a bien eu lieu, et cela a rencontré un grand succès. 1300 personnes ont participé. Les salles étaient combles! Les intervenants dont je faisais partie, ont pu se rapprocher et mieux se connaître: le professeur Henri Joyeux et sa femme Christine Bouguet Joyeux, le docteur Jean-Pierre Willem, Jacques Martel, Philippe Weber, le Docteur Olivier Soulier, Christian flèche, Guy Corneau, Marylise Labonté, Arnaud Riou et notre éternelle Lilou Macé. Il y en avait bien d’autres, mais on ne peut pas tous se rencontrer.

Le public était très à l’écoute et ce fut un réel bonheur de partager avec des personnes motivées.

Marion kaplan, Christine et henry joyeux

Avant le Sommet, je suis allée avec mon compagnon James, faire une petite étude des habitudes alimentaires du pays. Catastrophe ! Les sodas les plus connus, je ne citerai pas de marque pour ne pas me mettre en défaut, sont fabriqués sur place et contiennent plus de sucre que sur le continent. Les fast-foods, la Malbouffe en général est généralisée. Les légumes et les fruits sont plus chers que sur le continent et les produits biologiques sont quasiment inexistants. Impossible de trouver du lait de coco fabriqué sur place. Dans les grandes surfaces pas de rayon sans gluten. Un petit paquet de gâteaux de ci de là, se mélange à des produits diététiques de piètre qualité. Sur les marchés locaux, vous trouvez de magnifiques casseroles en aluminium fabriquées à Madagascar. Lorsque j’interrogeais la vendeuse, je lui dis combien l’aluminium était toxique pour l’être humain.

– « Mais si c’était nocif, le gouvernement l’interdirait ! »

Nous en sommes là.

Un tiers de la population est diabétique, la moitié est en surpoids voire obèse, et toutes les maladies de civilisation sont monnaies courantes. La monoculture de la canne à sucre prédomine sur cette petite île…

Lors de ma conférence j’ai tenté d’éveiller les consciences et j’ai insisté sur le fait que c’est à eux de se prendre en main car ils ont une possibilité de richesse incroyable : les cocotiers.

Le monde va de plus en plus vouloir consommer tout ce qui est issu du cocotier.

Les lobbys de l’île vont devoir se reconvertir et peut-être pourront-ils absorber les 30 % de chômeurs que l’on peut compter à la Réunion.

cocotier

Je m’adresse à vous, Réunionnais, qui ne savez pas que vous avez des mines d’or avec vos cocotiers!

La graisse de coco a longtemps été dénigrée du fait de sa richesse en graisses saturées. La nutrition ayant progressé, on s’est aperçu que l’huile de coco est non seulement saine, mais indispensable à notre santé, car elle renferme des triglycérides à chaînes moyennes qui sont des graisses utilisées très rapidement et qui ne sont pas stockées.

Savez-vous que la graisse de coco peut vous aider à perdre du poids plus rapidement ?

Qu’elle ne se dégrade pas à la cuisson ?

Quel peut vous aider à lutter contre les infections car elle est bactéricide ?

Qu’elle est recommandée en cas de traitement contre le cancer ?

Qu’elle protège votre cerveau et qu’elle peu retarder les maladies neurologiques comme la maladie d’Alzheimer ?

Qu’elle contribue à l’hydratation de votre peau et qu’elle peut même prévenir les rides ?

Qu’elle est sans danger et qu’elle prévient l’athérosclérose et l’hypertension ?

On l’utilise depuis l’Antiquité. Elle servait à soigner le psoriasis, éliminer les pellicules, elle permettait de récupérer plus vite de la grippe, elle luttait contre les cystites, la fatigue chronique, et les hémorroïdes. On l’utilisait même pour lutter contre les caries dentaires, les ulcères gastro-intestinaux, l’hyperplasie bénigne de la prostate, le cancer, l’épilepsie, l’herpès génital, la maladie d’Alzheimer, et même l’hépatite C et les maladies imuno déficientes. Bref, presque un produit miracle.

Daniel Sincholle, docteur en Pharmacie et pharmacologue, lui a consacré un livre, tant il était impressionné par ses pouvoirs.

Qu'y a-t-il à l'intérieur d'une noix… De coco ?

La chair de noix de coco est riche en fibres et permet d’extraire, entre autres,  le fameux charbon végétal qui soigne si bien vos gaz intestinaux. On l’appelle « l’arbre de vie » dans les zones tropicales et subtropicales car elle permet de nourrir des millions de personnes. L’eau de coco par exemple est riche en vitamines du groupe B, ces vitamines si importantes pour notre système nerveux. Elle contient également de la vitamine C, des acides aminés libres, des phytohormones et différents facteurs de croissance.

L’huile de coco extraite à froid contient des acides gras mono insaturés mais aussi polyinsaturés. Elle ne contient pas du tout de cholestérol contrairement à ce que l’on croit car ses triglycérides sont majoritairement des triglycérides à chaînes moyennes (TCM). Elle doit impérativement être obtenue par simple pression à froid de la pulpe fraîche car l’ huile de coprah se est raffinée, chauffée, blanchie, et désodorisée. Elle a été très populaire lors de la commercialisation de la végétaline… Produit à éviter lorsqu’on veut conserver une bonne santé.

L'huile de coco vierge, bonne pour vos artères

En effet, elle évite la coagulation du sang et agit contre le mauvais cholestérol. Notre système cardio-vasculairene peut que s’en porter mieux.

L'huile de coco est un redoutable antiviral

Des études démontrent qu’elle est très efficace pour lutter contre le virus de la grippe, des pneumonies, de la leucémie mais aussi de l’hépatite C. Ce sont les triglycérides à chaînes moyennes qui agiraient en détruisant les membranes et en interférant avec l’assemblage et la maturation du virus. Les monoglycerides combinés à l’acide laurique luttent efficacement contre les champignons, les candidas albicans et les virus. C’est un excellent antifongique.

L' huile de coco prend soin de votre peau

Ses propriétés antiseptiques et hydratantes hydratent votre peau mais également est capable de lutter contre l’eczéma, le psoriasis mais aussi contre le Staphylocoque doré.

Coconut and coconut oil

L'huile de coco et le régime cétogène

Lorsqu’on réduit les glucides comme dans le cas d’un jeûne ou du fameux régime cétogène permettant d’accompagner un cancer, le foie se met à produire des corps cétoniques à partir des graisses. Le huile de noix de coco, grâce à ces acides gras spéciaux, converti très facilement les graisses en cétone. Ces corps cétoniques fournissent de l’énergie aux organes vitaux comme le foie, le cœur, les muscles et surtout le cerveau. Des études récentes démontrent que les cétones produites par le foie en cas de régime cétogène, pourraient agir contre différentes maladies neurologiques comme l’épilepsie, la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, mais aussi des lésions cérébrales dues à des AVC, et encore contre les migraines, la sclérose en plaques. Les cétones agiraient contre les troubles du métabolisme qui affectent presque la moitié de l’humanité, c’est-à-dire l’obésité, le diabète, et le syndrome métabolique. Enfin on a vu que le huile de coco pouvait agir contre d’inflammation chronique comme l’asthme, l’arthrite, les rhumatismes, l’hépatite et le cancer.

L'huile de coco ne fait pas grossir

En effet, contrairement aux autres graisses, que ce soit de colza, de noix, d’olive, de maïs, l’huile de coco produit de l’énergie que votre corps utilise immédiatement au lieu de la stocker. De nombreuses études ont vérifié qu’en remplaçant les sources traditionnelles de graisses alimentaires, composées principalement d’acides gras à longues chaînes, par des acides gras à chaînes moyennes comme c’est le cas de le huile de coco, permettait de réduire les calories et favorisait la perte de poids sans souffrir de la faim. Ce qui est remarquable, c’est que l’ huile de noix de coco augmente le métabolisme et entraîne une combustion plus importante des acides gras à longues chaînes. Découvrir qu’une graisse alimentaire aide à enlever du poids plutôt qu’en ajouter, est une révélation surprenante, mais c’est pourtant ce qui se passe!

C’est ce qu’on put vérifier des éleveurs américains qui, voulant engraisser leurs animaux avec de l’huile de coco, on fait exactement le contraire : les cochons ont perdu du poids. En revanche quand ils leur ont donné de l’huile de soja ou de maïs les cochons ont rapidement engraissé!

L'huile de coco stimule votre métabolisme

Cela augmente donc votre niveau d’énergie et cela vous aide à mieux fonctionner, vos cellules sont capables de réparer tous types de lésions plus rapidement, les cellules fatiguées ou usées sont plus vite remplacées par des cellules plus jeunes permettant une régénération de votre métabolisme. Votre système immunitaire fonctionne mieux et vous ne vous emportez que mieux à long terme.

L' huile de coco protège votre cerveau

Une petite anecdote trouvée dans « le guide de l’huile de coco « aux éditions Thierry Souccar nous révèle qu’un pasteur américain retraité atteint de la maladie d’Alzheimer, était condamné à ne plus pouvoir parler, ni lire, ni prononcer une phrase convenablement. Son épouse apprenant l’existence de huile de coco et de ses bienfaits, lui en fit consommer 2 cuillères à soupe. 3 heures plus tard, le pasteur était capable d’émettre des phrases compréhensibles, ce qui ne lui était pas arrivé depuis plusieurs mois. Son épouse lui a donc donné quotidiennement de la graisse de coco et un mois plus tard, il pouvait de nouveau lire des petits livres, utiliser un téléphone et se prendre en charge.. Sa situation a continué de s’améliorer pour la plus grande joie de son entourage!

Si vous êtes atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre affection neuro dégénérative, consommez quotidiennement une à 2 cuillères à soupe d’huile de coco 3 fois par jour pour maintenir votre niveau de cétone.

Où trouver le huile de coco ?

Uniquement dans les magasins de diététique ou par Internet car elle doit impérativement être extraite à froid. Elle est solide à température ambiante sauf s’il fait très chaud, car là elle retrouve un état liquide. Grâce à ses antioxydants elle se conserve assez longtemps. Après ouverture du pot, selon la saison, vous la conserverez plutôt dans un endroit frais.

Vous pouvez l’utiliser pour faire des pâtisseries. Elle peut être substituée au beurre ou à la margarine pour élaborer des biscuits mais elle peut aussi faire prendre des préparations froides car, comme elle se solidifie à l’air ambiant on l’utilise aisément pour élaborer des crèmes froides en tout genre.

Ma petite gourmandise du matin

Mettre dans le bol de votre blender une cuillère à café de graisse de coco, avec un peu de xylitol ( sucre de bouleau) ou de sucre de coco si vous l’aimez sucré, et faites couler l’équivalent d’une tasse de café. Mixez. Vous obtenez un café gourmand qui pourrait, au niveau du goût, ressembler au café au lait de votre enfance. Que des avantages sans les inconvénients.

Marion Kaplan

Bibliographie

Le guide de l’huile de coco de Daniel Sincholle aux  éditions Thierry Souccar

Je partage cette information avec mes amis